Les origines de la kinésiologie

La kinésiologie se base sur 3 courants fondateurs qui ont été créés dans les années 70 : le Touch For Health, le Three In One Concept, et le Brain Gym.

d’ou vient la kinésiologie ?

Les courants fondateurs

C’est le docteur Goodheart qui est à l’origine de la kinésiologie. En effet, dans les années 60, il a mis en évidence le lien qui existait entre stress et tonus musculaire. Cette découverte était l’occasion pour lui de compléter sa pratique de chiropracteur. A ce moment là, tout comme la chiropraxie, la kinésiologie était donc pratiquée par le corps médical. 3 méthodes vont être également aux origines de la kinésiologie : la santé par le Toucher, l’Edukinésiologie et l’Intégration Corps-Mental.

Rendre la kinésiologie accessible

C’est dans les années 70 que le Dr John Thie, également chiropracteur, met en place des techniques d’équilibration utilisant les préceptes de Médecine Traditionnelle Chinoise : le Touch For Health ou Santé par le Toucher. Après s’être familiariser avec les techniques de Goodheart mais également avec cette méthode ancestrale, il cherche à la rendre accessible au plus grand nombre et praticable dans le cercle familial.

Améliorer ses facultés d’apprentissage

Toujours dans les années 70, Paul Dennison, enseignant américain de formation, mène des recherches sur la lecture et le développement cognitif. Ses études vont mettre en évidence le lien qui existe entre apprentissage et mouvement. Ainsi, il mettra en place un programme associant mouvements corporels et apprentissage que l’on connait sous le nom de Brain Gym ou d’Edukinésiologie.

L’impact du passé sur le présent

Dans les années 80, Gordon Stockes, Daniel Whitesides, tous les deux instructeurs en Touch For Health, rencontrent Candace Callaway. Tous les 3 vont mettre en place le programme Three In One Concept (ou Intégration Corps-mental). Cette méthode est issue d’un constat : les maladies prendraient naissance dans les émotions du passé, ce qui créeraient des blocages énergétiques. Ainsi, grâce à la méthode TIOC, la personne pourrait se libérer les blocages physiques, émotionnels mais aussi énergétiques du passé. Et ainsi, retrouver tout son potentiel dans le présent. Cela se ferait par la distanciation avec les événements passés, puis par une intégration nouvelle dans le corps, le mental et l’esprit.

Les techniques d’équilibration

Santé par le Toucher

La Santé par le Toucher se base sur les préceptes de médecine traditionnelle chinoise. On travaille avec les 12 méridiens du corps ainsi que deux merveilleux vaisseaux. A l’aide des muscles et de points d’alarme, nous allons identifier quels méridiens manquent d’énergie et quels méridiens sont en excès d’énergie. Puis par le biais de protocoles d’équilibration nous allons venir équilibrer chaque méridien.

Edukinésiologie

En édukinésiologie on travaille sur le fonctionnement sensoriel, cérébral ainsi que sur les facultés d’apprentissage en y associant le mouvement. Plusieurs types de mouvements existent : ceux qui font fonctionner à la même intensité nos deux hémisphères pour un meilleur traitement de l’information, quand d’autres mouvements auront plutôt pour but d’étirer pour relâcher les tensions.

Intégration Corps-Mental

Avec les équilibrations d’Intégration Corps-Mental, on intervient sur les émotions qui ont générées un blocage énergétique dans le passé. Ces équilibrations peuvent intervenir à différents niveaux : électrique, émotionnel, génétique ou encore structurel. Grâce à cette méthode, le-a client-e se libère des poids du passé pour retrouver tout son potentiel dans l’instant présent et enfin pouvoir avancer.

Qu’est ce qui détermine la méthode utilisée en séance ?

Le choix du protocole

Lors d’une séance de kinésiologie, le chef d’orchestre est le corps. En effet, c’est lui qui détermine que tel ou bien tel protocole répond aux besoins de la séance. Aussi, il ne me sera pas possible de forcer les choses, même si le-a client-e ou moi-même avons des préférences sur les approches de chaque méthode.

Quel approche pour quelle problématique ?

Encore une fois, il n’y a pas de règles. En effet, seul le corps et décideur. Et chaque corps étant différent, il n’est pas possible de projeter ce qui peut se passer en séance. Aucune séance ne ressemble à la précédente, ni ne ressemblera à la suivante. C’est toute la richesse de cette pratique. C’est une aventure nouvelle à chaque consultation.

Ma pratique

Mes techniques à ton service